Equivalences et substitutions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Equivalences et substitutions

Message par Jacques Mantz le Mar 27 Oct - 17:30

Dans un accord, chaque degré a sa fonction. La tonique donne le ton et rassure. La tierce teinte l'ensemble d'une couleur primaire juste ou apporte le romantisme lorsqu'elle est mineure. La septième déstabilise, crée une angoisse, demande une résolution vers la tonique apaisante.

Mais qu'en est-il de la quinte ?

Appelée dominante, elle est partout. On l'entend même quand on ne la joue pas (phénomène des harmoniques). Elle est tellement casse-pieds qu'on s'efforcera de lui tordre le cou chaque fois que possible en ne la jouant pas ou en la modifiant en quinte + ou quinte -, excellente occasion d'harmoniser une grille. Par principe, on laissera la quinte juste au bassiste.

A partir de là, les équivalences sont : I = VIm = IIIm. On préférera évidemment I7M = VI7 = IIIm7.


LES SUBSTITUTIONS


La substitution la plus simple et la plus connue est celle des diminués qui viennent en remplacement des accords septièmes du V° degré dans le cycle des quartes. Leur utilisation sur le VI° degré est intéressante, moins académique, plus sportive.

Voici un récapitulatif de substitutions courantes :

- Un accord sixième est substituable par son relatif mineur septième
Exemple : C6 = Am7

- Un accord mineur sixième est substituable par son relatif mineur 7 avec quinte bémol
Exemple : Cm6 = Am7/5-

- Un accord mineur 6 est substituable par l'accord neuvième qui le suit dans le cycle des quartes
Exemple : Cm6 = F9


Remarque : pour comprendre cette intervention il faut maîtriser les 3 positions de base des accords et le cycle des quartes (encore lui !)


Jacques Mantz
Admin

Messages : 109
Date d'inscription : 06/10/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://jacquesmantz.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum